SCULPTURE

Eiko Ishizawa – The Great Sleeping Bear

Conçu par l’artiste japonaise Eiko Ishizawa, le sac de couchage synthétique à peau d’ours « The Great Sleeping Bear » est inspiré d’une histoire vraie sur l’errance d’un grand ours brun des Alpes en Bavière.

Eiko Ishizawa est une japonaise installée aux Pays-Bas. Selon elle, le « Great Sleeping Bear » joue sur plusieurs émotions fondamentales, y compris la peur de se faire manger par un ours. La fausse fourrure est composée de caoutchouc, de mousse et de textile avec des yeux en verre et une fermeture zip. Le sac en peau d’ours mesure 190 x 73 x 78 cm.

Ce travail est inspiré par une nouvelle de 2006 en Bavière où un ours s’était échappé des Alpes italiennes vers le côté Allemand. L’animal était le premier ours sauvage depuis 170 ans et il y a eu un long débat entre les habitants de la vallée et le gouvernement sur l’avenir l’animal sauvage. En fin de compte, il a été traqué.

Cette histoire tragique sur l’ours a généré beaucoup d’émotions et l’incident inspire Eiko pour la création d’un objet réaliste sur un ours. Elle illustre la relation, les admirations et les contradictions de l’amour de l’humanité envers la nature sauvage et ses limites, le manque de place pour les animaux sauvages.

Illustrations © Eiko Ishizawa

Close