CELEBRESOCIETE

Hazel Jones – La Femme aux Deux Vagins

Hazel Jones a confié sa particularité physique lors d’un show TV. Elle est née avec deux vagins distincts, mais elle compte également deux utérus.

Hazel Jones

La jeune femme britannique de 27 ans s’était toujours demandé pourquoi elle souffrait autant lors de ses menstruations. Il lui aura fallu attendre ses 18 ans et une visite chez un gynécologue pour avoir la réponse. Elle a l’utérus didelphe, c’est à dire que la femme a non seulement deux vagins séparés mais elle compte également deux utérus, une anomalie que l’on nomme « utérus didelphe ».

Cette particularité a valu à Hazel Jones de perdre sa virginité deux fois, a-t-elle confié. Car à 27 ans, la jeune femme assume pleinement sa différence physique. Selon elle, il n’y a vraiment pas de quoi en avoir honte.« Dès que j’ai su ce que j’avais, je l’ai raconté à tout le monde », explique-t-elle. « C’est vraiment incroyable ».

Interrogé sur le côté médical de la chose, le docteur Dawn Harper qui accompagnait la jeune femme sur le plateau de télévision, a indiqué qu’il s’agissait d’un cas peu banal.

Lorsque les organes des filles se développent, cela commence par la formation de deux tubes. Ceux-ci fusionnent et le septum -une sorte de cloison qui se forme entre deux organes- se rompt pour ne plus former qu’un seul utérus. Mais dans le cas d’Hazel Jones, cela ne s’est pas passé de la sorte. La jeune femme a conservé ses deux utérus ce qui est très rare, selon le médecin.

Pour Hazel, la rareté de son cas est un don. Elle joue même de sa différence. Son mari et elle sont devenus des adeptes de clubs    échangistes. « Cela prouve que je le vis très bien », dit-elle. « Ma particularité ne me rend pas timide ni pudique. Que du contraire, c’est quelque chose que je célèbre. D’ailleurs s’ il y a des femmes qui sont intéressées de les voir, je peux leur montrer, ça ne me gêne absolument pas ».

Suite à la diffusion de son histoire à la télévision, la jeune femme a reçu de nombreuses des propositions commerciales pour de la publicité, et pas moins de 500.000 dollars par vagin si elle accepte de tourner dans un film pornographique. Pour l’instant, Hazel n’a pas encore donné sa réponse.

hazeljonespage

Close