EDIFICE

L’Enclave de Kowloon – Hong kong

Kowloon est une partie de Hong Kong située sur le continent. Avec 2 000 000 d’habitants pour moins de 50 km², la densité de population y était très élevée : 40 000 résidents au kilomètre carrés.

Kowloon (neuf dragons en cantonnais), est situé au nord de l’île de Hong Kong, et au sud de la partie continentale des Nouveaux Territoires. Le développement de Kowloon, et plus généralement de la partie continentale de Hong Kong, a commencé au début du XXe siècle.


Carte de Kowloon – 1915

Fondée par les Chinois, Kowloon était peuplé de 700 habitants quand la région de Hong-Kong fut louée aux anglais pour 99 ans en 1898, à l’exception d’une enclave murée toujours chinoise.

Les anglais envahirent l’enclave désertée, puis les japonais l’envahirent à leur tour pendant la seconde guerre mondiale, détruisant le mur d’enceinte séparant les deux zones de la partie continentale de Hong Kong.


Kowloon – 1973

Laissée à l’abandon par la Chine, le bloc de Kowloon est devenu un labyrinthe de non droit, où s’entassaient les réfugiés et les squatteurs, avec comme seule autorité légitime les triades. Finalement, les deux territoires deviennent une seule entité urbaine quand le gouvernement de Hong Kong achete Kowloon en 1984.

Kowloon a connu d’importantes restrictions pour la construction de gratte-ciels, c’était un endroit extrêmement congestionné, avec un mélange de commerces, d’industries et d’habitations.

La cité de Kowloon est évacuée et détruite en 1992 pour laisser place à un parc. Avant sa déstruction, une équipe japonaise explora Kowloon pendant une semaine afin de réaliser une cartographie en coupe du bloc montrant l’organisation du quartier.

Close