PHOTO

Le Poisson Cache l’Humanité – A-C Becker-Echivard

La photographe française Anne-Catherine Becker-Echivard utilise la mort du poisson et son symbolisme pour une mise en scène ironique sur notre monde avec des situations quotidiennes.

Becker-Echivard

Anne-Catherine Becker-Echivard est né à Paris, elle vit à Berlin. Dans son projet « Le Poisson Cache l’Humanité » , elle crée des œuvres d’art en habillant des figurines avec les têtes de poissons morts. L’installation peut prendre jusqu’à trois mois et mesurer jusqu’à 2 m de long, puis elle achète ses « modèles » dans une poissonnerie près de son domicile, à Berlin. Les têtes des différents poissons sont assemblées avec des figurines pour enfants qu’elle positionne dans le décor pour une photo.

Sa maman prépare les poissons pour le dîner, c’est le recyclage parfait de l’art car il ne reste rien. Son théâtre poétique de miniatures représente une variété du quotidien des humains avec des caricatures montrant une vision ironique de notre société de consommation. Anne-Catherine fait interroge le spectateur sur l’humanité : Sommes nous tous fish and Nouille ?

Illustrations © Anne-Catherine Becker-Echivard

Close