ANIMAL

Le Bathynome Géant

Découvert en 1878 lors d’une expédition scientifique dans le golfe du Mexique, le bathynome géant est un isopode marin de très grande taille de la famille des crustacés, un sous-embranchement des arthropodes.

Bathynome Geant

Un bathynome géant est capturé pour la première fois en 1878 à l’occasion d’une expédition scientifique dans le golfe du Mexique, il est étudié par le zoologiste français Alphonse Milne-Edwards. En 1891, les premiers spécimens de femelles sont également capturés, et en 1902 Alphonse Milne-Edwards et Louis Eugène Bouvier réalisent une étude anatomique complète de l’espèce.

Cette découverte est exceptionnelle car elle va à l’encontre de l’idée, alors très répandue, qu’il n’y a aucune trace de vie dans les profondeurs de l’océan. En 1991, les chercheurs mexicains Patricia Briones-Fourzán et Enrique Lozano-Álvarez publient une étude sur la biologie et l’écologie de cette espèce après avoir réalisé cinq expéditions autour de la péninsule du Yucatán.

Le bathynome géant (Bathynomus giganteus) est commun dans tout le golfe du Mexique, des Antilles à l’embouchure de l’Amazone, et en moins grand nombre dans le golfe du Bengale, la mer Rouge et l’océan Indien. C’est principalement un carnivore et un important charognard des fonds marins. Le bathynome est comestible et se déguste comme un crustacé.

Son corps, de couleur brun à gris-violacé, est de forme oblongue. Sa cuticule, qui fait office d’exosquelette, est composée de 14 segments articulés, tête et telson compris, disposant chacun d’une paire de pattes. Le large telson est arrondi et équipé de 12 à 14 pointes terminales, tandis que les segments thoraciques sont équipés de pleures latéraux plus clairs. La tête est surmontée de deux paires d’antennes et ses machoires sont équipées de quatre paires de mandibules.

Mesurant 35 centimètres en moyenne, pour une masse de 1,4 kg, il peut atteindre jusqu’à 50 cm pour 1,7 kg, ce qui en fait le plus grands des isopodes. Il possède deux larges yeux composés triangulaires de 18 mm, espacés d’environ 25 mm, chacun étant composé d’environ 3500 ommatidies dont la répartition sur la rétine n’est pas uniforme. La cornée est plate extérieurement et convexe intérieurement. Le cristallin est un cône biconvexe. La rétine est tapissée de cellules réflectives, lui permettant de voir dans l’obscurité.

Texte : Wikipedia

Close