EDIFICE

Cactus Dôme – Enewetak Atoll

Pendant les années 1950, les USA font de nombreux essais nucléaires dans les îles du Pacifique. À la fin des années 1970, les militaires déposent les débris radioactifs dans un cratère sur l’atoll Enewetak.

En 1958, l’opération «Cactus» est un essai nucléaire d’une bombe de de 18 kilotonnes sur l’Atoll corallien Enewetak (ou Eniwetok), qui est alors une base américaine. C’est le deuxième atoll ouest de la chaîne Ralik dans les îles Marshall, il est situé à 305 kilomètres à l’ouest du célèbre atoll de Bikini. De 1972 à 1973, une étude radiologique a été réalisée, et en 1977 l’armée américaine commence la décontamination de l’atoll Enewetak afin d’y construire un sarcophage en béton pour accueillir les nombreux déchets nucléaires du Pacifique.

Pendant trois ans de nettoyage, les militaires mélangent plus de 111.000 mètres cubes de terre contaminée et des débris nucléaires provenant des différentes îles du Pacifique avec du ciment, qu’ils enterrent dans le cratère creusé par l’explosion atomique sur l’Atoll Enewetak. Le résultat final est une voûte en béton de 9 mètres d’épaisseur et de 107 mètres de profondeur, composée de 358 panneaux gigantesques en béton. Un sanctuaire qui a coûté au gouvernement américain près d’un quart de milliard de dollars et la destruction de plusieurs atolls du pacifique.

Close