SOCIETE

Etrange Nourriture du Monde

Les mœurs alimentaires divergent selon les régions, mais certains endroits du globe se distinguent par des spécialités réellement surprenantes. Petit tour du monde des aliments les plus étonnants.

On attribue souvent des vertus médicinales ou aphrodisiaques à ces plats d’un autre monde. Pour le touriste, ce sera parfois très difficile d’y goûter tellement son aspect est repoussant et sauvage.


Le Concombre de Mer (Holotrulie)

En beaucoup d’endroits d’Indonésie (Makassar) et du Pacifique, on récolte les concombres de mer pour prélever leurs organes. On les mange crus ou les utilise pour faire du potage. Divers espèces d’holothuries, connues sous le nom de trepang en malais, vidées, bouillies, séchées, fumées sont consommées en Chine et y sont très appréciées. On en consomme également au Japon. Ils sont aussi très prisés dans la pharmacopée.

Holotrulie


Singe et Primate

En Asie et en Afrique. Les indonésiens mangent de l’Orang-Outang. La viande de singe boucanée aux arachides est une spécialité du Congo. Les Camerounais sont également friands de viande de singes. Les scientifiques affirment pourtant que certains d’entre eux sont porteurs de virus mortels.


La Cervelle de Singe

Aujourd’hui complètement interdit, la préparation avec de la cervelle de singe continuerait chez les riches asiatiques. Généralement, la boite crânienne du primate est ouverte et on y ajoute des ingrédients, puis on y plonge une cuillère pour la dégustation. Elle peut aussi être est présentée dans une coupe.

Cervelle-Singe


Globe oculaire de Thon

Généralement servi en bouillie au Japon, ce plat très bon marché a un goût proche de celui du calamar.

oeildethon


Le Balut

Un balut est un oeuf de cane (ou de poule) couvé durant environ trois semaines contenant l’embryon près-développé (le foetus), les oeufs sont bouillis et on mange le balut dans sa coquille. C’est la nourriture quotidienne dans certains pays d’Asie du Sud, comme aux Philippines, au Cambodge et au Vietnam. On vend le balut à la tombée de la nuit dans la rue, et l’oeuf sera mangé de préférence dans le noir pour éviter toute vision d’horreur. Ils sont souvent servis avec de la bière.


Salade de Grillons frits

Les grillons comme les criquets sont mangés dans certaines cultures africaines et asiatiques, où ils sont souvent considérés comme une délicatesse. Il y a eu des mouvements pour promouvoir la consommation d’insectes dans les pays occidentaux en raison de la teneur en protéines élevée, avec peu de succès.


Les Cafards Frits

Consommé principalement en Asie et en Afrique du nord, les blattes sont alors conseillées pour les problèmes de circulation sanguine. Le cafard aurait également des propriétés hallucinogènes.

Cafard


Cervelle de Cochon en Sauce

Des cervelles de cochon avec une bonne sauce à rouler dans la farine et faire sauter au beurre ou encore à faire frire comme des pépites de poulet. On trouve ça au coin de la rue et il y a des amateurs.


Rôti de Cochon d’Inde

Les cochons d’Inde (appelé cuy en espagnol en référence à ses couinements) étaient initialement domestiqués pour leur viande dans les Andes. Il continue d’être une partie importante du régime alimentaire de la population au Pérou et en Bolivie, en particulier sur les hauts plateaux des Andes, il est aussi consommé dans certaines régions de l’Equateur et de la Colombie.

cochon d’inde

Les cochons d’inde nécessitent beaucoup moins de place que le bétail traditionnel et se reproduisent très rapidement, ils sont une source rentable de nourriture et de revenu, plus que les porcs et les vaches ou les autres animaux d’élevage. De plus, ils peuvent être élevés dans un environnement urbain. La viande des cochons d’inde est riche en protéines, faible en gras et en cholestérol, elle est semblable au lapin. L’animal peut être servi frit, grillé, rôti ou en salade. Les péruviens consomment 65 millions de cochons d’inde chaque année.


Brochettes de Ver à Soie

Les brochettes de vers à soie sont une délicatesse en Chine et en Asie.

brochettes de ver à soie


Le Lézard Séché

En Chine et en Asie du Sud-Est, le lézard est utilisé pour la médecine ou faire de l’alcool. Il est aussi courant de manger du lézard séché avec la soupe.

lezard-seche


Punaise d’Eau

Parmi les insectes consommés en Asie du Sud-Est, la punaise d’eau géante (Lethocerus indicus) est considérée comme un véritable délice. Réduite en purée puis mélangée avec des légumes et des condiments, elle sert à fabriquer le nam prik mangda, une sauce que les Laotiens et les Thaïlandais mangent avec des légumes et du riz.

Punaise d'eau


Friture de Scorpions

Les scorpions frits sont très fréquemment observées sur les marchés asiatiques. Vous pouvez les déguster en Chine, en Thaïlande, au Cambodge, à Bangkok. Comme les insectes, ils sont riches en protéines et apparemment constitués d’importants acides gras et de vitamines. Pour la préparation il faudra retirer le dard caudal du scorpion et les pinces et faire cuire.


Sannakji – Le Poulpe Vivant

En Corée, le sannakji est un plat très spécial. Les poulpes vivants sont découpées et assaisonnées à l’huile de sésame. Les tentacules sont toujours évasive quand ce plat est servi, aussi, s’ils ne sont pas mâchés attentivement, les ventouses minuscules peuvent coller à la bouche et à la gorge.


Soupe de Placenta de Chevreuil et de Renne

Le bouillon est composé de champignons, de fleurs, de poulet et du tendon de chevreuils. Le placenta est élastiques mais pas caoutchouteux. La portion est petite et proposée dans un petit bol, car c’est un repas de luxe. Il paraitrait que c’est bon pour les organes génitaux masculins, les reins, la peau des femmes, etc.. Le placenta est donc également vendu en pilules.


Friture de Tarentules

La tarentule est devenue la spécialité du petit village de Skun, au nord de Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Les araignées sont capturées dans la forêt puis on leur arrache les crocs. Il paraît que c’est un héritage des Khmers rouges qui ont commencer à manger des tarentules pendant les famines.


Abeilles et Guêpes

C’est surtout au Mexique et en Asie que l’on consomme des abeilles et des guêpes. Au Mexique, on préfère les abeilles en chocolat ou avec du sirop. Cependant, ce sont les larves que l’on préfère. Les petites sont vendues en boîte au Japon, sous le nom « Baby bee ». En Chine, ce sont des friandises à la crème de noix de coco (Mang Non Won). Les larves de guêpes et leurs œufs étaient des friandises fort appréciées des empereurs chinois.


Testicules d’Agneau, de Veau et de Taureau

Les animelles (testicules), rognons blanc ou encore frivolités de la Villette, d’agneau de taureau ou de veau, se mangent en sauce après cuisson ou en fricassée.


Le Casu Marzu

Le casu marzu signifie « fromage pourri » dans un dialecte sarde. C’est un fromage italien de Sardaigne, connu pour être infesté par des larves vivantes. Ces larves sont délibérément introduites dans le fromage à un niveau de fermentation qui est proche de la décomposition.

La texture du fromage devient alors très molle, et un liquide s’en écoule. Les larves elles-mêmes apparaissent dans le fromage comme des vers blancs transparents, d’environ 8 mm de long. Les larves peuvent sauter en dehors jusqu’à des distances de 15 cm, d’où les recommandations de protection des yeux pour ceux qui mangent ce fromage, ce qui explique pourquoi certaines personnes préfèrent le brosser avant de profiter d’une cuillerée piquante.


Le Penis d’Ox

Dans certaines traditions culinaires, le pénis d’Ox entre dans la composition d’un plat préparé (ahkoud ou akoud en Tunisie), mélangé avec des tripes. On mange aussi des pénis en Asie, c’est la spécialité d’un restaurant de Pékin.


Le Pénis de Yack

Plus généralement appelé « Dragon dans la flamme du désir », on trouve du pénis de yack dans les restaurant en Chine et au Tibet.

penis-yack


La Chauve-souris

Cela ressemble à la chaire du lapin. On les trouve au marché en Indonésie, les ailes sont amputées car il n’y a presque rien à manger. En Nouvelle-Calédonie on mange de la roussette. L’animal est mariné au vin rouge une nuit et cuit au barbecue.

Rousette


Le Rat

Dans beaucoup de pays asiatiques, le rat est une viande de consommation courante et on peut même en acheter sur les marchés. En Afrique, les rats géants sont également consommés.


La Baleine

Révoltant ! On en mange au Groënland mais la baleine est surtout une spécialité japonaise. Le gouvernement du Honshu en sert dans les écoles. Gustativement cela ressemble à du thon gras.


Le Chien

Aujourd’hui on mange du chien principalement en Asie mais cela a existé en Europe.


Le Placenta Humain

Manger son placenta, ou  » placentophagie « , est une pratique séculaire de la médecine traditionnelle chinoise. Le placenta aurait des propriétés anti-vieillissement. On le prépare sous forme de soupe, de boulettes, de raviolis ou en mélange avec d’autres ingrédients de la médecine traditionnelle chinoise.


La Soupe de Foetus Humain

Ce serait une farce mais cela aurait existé en Asie ! Des images choquantes sont apparues sur internet montrant une femme effectuant la préparation, le découpage et le bouillon d’un fœtus humain. Selon le mythe, le cannibalisme des fœtus et des jeunes enfants en Chine est extrêmement élevé car ils sont recherchés en tant que conservateurs de santé et restaurateurs de beauté. Vous trouverez certainement des images sur internet, âmes sensibles s’abstenir.

Foetus Humain


La Viande Humaine

Les premières traces de cannibalisme remontent à la préhistoire. Le cannibalisme a existé principalement en Afrique et en Asie, mais aussi dans les Caraïbes, dans le Pacifique et chez certains peuples autochtones en Amérique. En Orient, les Hittites (vers -1900) empalent les rebelles et les découpent en morceaux qu’ils mettent à cuire et qu’ils distribuent au peuple pour terroriser les opposants.

L’historien grec Hérodote (484-425 av. notre ère) ainsi que d’autres auteurs de l’Antiquité décrivent des peuples qu’ils qualifient d’anthropophages : Massagètes, Padéens, Issédons, Scythes et Thraces. Certains sont nécrophages, d’autres sacrifient les vieillards et les malades avant de les faire cuire et de les consommer. Strabon (an 21/25) constate des actes d’anthropophagie chez les Massagètes ; Pline (an 79) chez les Scythes et les Sarmates.

Chez les Egyptiens, certains Pharaons mangent de la viande humaine, l’Hymne cannibale est un texte funéraire constitué par les chapitres 273-274 des Textes des Pyramides. En Afrique noire, de nombreuses tribus mangent de la chair fraîche humaine. Les Azandé du Congo, appelés aussi Nyam-Nyam (grands mangeurs) mangent les guerriers qu’ils ont tués sur les champs de bataille, comme d’autres tribus ou l’anthropophagie est rituelle, les morceaux humains sont consommés pour s’approprier la puissance du combattant mort.

En Afrique Équatoriale au XIXème siècle, les colons découvrent que des gens mangent d’autres gens, ce sont les sauvages. On expose des cannibales dans des cages pour les expositions coloniales et des foires en Europe. Le cannibale n’étant pas considéré comme un homme, le public est horrifié et fasciné par ces pratiques.

Mais il n’était cependant pas question de manger de l’homme, les indigènes avaient l’obligation de danser et de manger de la viande crue en poussant d’horribles cris afin d’être crédibles dans leur rôle. Il y a toujours du cannibalisme en Afrique, surtout en période de guerre. L’Empereur de la République Centrafricaine, Jean-Bedel Bokassa était un cannibale présumé qui servait de la chair humaine occasionnellement à des invités naïfs.


Close