PHOTO

Deborah Bay – The Big Bang

Dans sa série «The Big Bang», la photographe Deborah Bay se fait tirer dessus avec différentes armes protégée par une vitre pare-balles, puis elle va prendre les formes abstraites de l’impact en macrophotographie.

Deborah Bay

Deborah Bay vit à Houston, Texas. Pour elle, les canons sont des métaphores puissantes de la culture pop d’aujourd’hui. S’inspirant de l’esprit de l’époque culturelle, elle a commencé à penser à «The Big Bang» après avoir regardé un plexiglas pare-balles noyé dans une masse de projectiles lors d’une vente.

Le plexiglas capture la fragmentation des balles, il va fournir un enregistrement visuel de l’énergie libérée lors de l’impact, une tension psychologique entre la beauté semblable à un joyau et la destructivité inhérente des projectiles fragmentés.

L’intérêt du projet est né de l’omniprésence des armes à feu, symboles culturels de l’Amérique depuis longtemps et de l’affection pour les armes dans le pays, notament au Texas, où il y aurait 51 millions d’armes à feu. Les photographies ont été réalisées en studio bien après que les coups de feu ont été tirés. Beaucoup de ces images ressemblent à des galaxies en explosion.

Illustrations © Deborah Bay

Close